Ecourt anecdotes

« Monsieur Buissart,… Monsieur Buissart,… Je n’ai plus de maison !... » On était le samedi 24 juin 1967, il était un peu plus de 21 heures trente. Monsieur Pierre Lecocq qui habitait et habite toujours la dernière maison à droite route de Lécluse, venait de voir son habitation construite trois ans auparavant, rasée en partie par une tornade accompagnée d’énormes grêlons. Dans l’affolement, il s’était précipité chez son employeur  M. Marc Buissart le pharmacien.

            Sur la photo on peut juger de l’état de dégâts, le garage qui se trouvait à gauche de l’habitation n’existe plus. Dans le fond on aperçoit le reste des arbres du cimetière allemand. La Peugeot 403 a été écrasée sous les décombres du garage. A gauche de la maison, une tôle du hangar de M. Jean Dureux  est coincée  sur le mur.

C’est Monsieur Marc Buissart qui emmena à l’hôpital d’Arras la fille de M. et Mme Pierre Lecocq, Marie-Anne qui descendait l’escalier, avait été blessée au visage au moment où une partie de la maison était emportée.

Comme dans la plupart des familles d’Ecourt qui s’apprêtaient à fêter les communions solennelles prévues le lendemain dimanche 25 juin, la table était dressée (cette année-là il y avait 25 communiants : 10 garçons et 15 filles). Les volets étaient fermés et lorsque la première bourrasque les surprit, M. Lecocq n’eut que le temps de s’abriter derrière le mur qui séparait une partie de la salle à manger du salon. Un quart d’heure auparavant, il prenait son bain à l’étage. Peu de temps après, cette partie de la maison était emportée au ras du plancher. Madame Lecocq, sa fille et sa belle-sœur furent aspirés à la cave.

Le lendemain, on retrouva les papiers de M. Lecocq près du pont de Palluel, après le restaurant la « Carpe d’or ». La charpente de sa maison s’était envolée à près d’un kilomètre ...                                       °°° / ...

Le trait blanc indique la route suivie par la tornade. En provenance de Saudemont sur la gauche, elle se dirigea sur Palluel vers la droite. La photo qui sert de repère est de 1992

 

Un Grand Merci à Monsieur Serge LEBLANC ( secrétaire et rédacteur du Cercle  d’Etudes Historiques d’Ecourt ) ainsi qu’au Bureau, pour l’autorisation de publier cet extrait de dossier  sur la Tornade de 1967 figurant au sommaire de la Revue N°5 ( en page 6 de la revue, le dossier comporte 7 pages )

gabriel.tetar@orange.fr

LES AUTRES PAGES

Ecourt Accueil

Plans & géographie

Situation & Activités

Son Passé

Le sarcophage mérovingien

Sculptures du paléolithique

La Satis

L’ancienne Eglise d’Ecourt

Les Lieux

La page photos

La  page photos 2

Chapelles & calvaires

Le Cercle d'Etudes Historiques

Le C E H Activités et visites

 Ecourt Nostalgie

La Voie de 60

La Tornade

Le cimetière allemand

Guerre 1914-18 photos

2 destins tragiques

Les années 1956-1960

Lécluse Jules Honoré

Rumaucourt la Cense d’Osvillers

Ecourt Bornes Menhirs et autres

Lécluse et Paul VERLAINE

Mairie &  Activités 2014

Les Vanneaux & le Cyber centre

Peintures des Marais Ecourt

Activités Autres villages

Liens Histoire & Patrimoine

Liens avec les activités sociales

Services & Artisanat