Ecourt L’ancienne Eglise

Zone de Texte: L’église d’Ecourt St Quentin n’est qu’à son emplacement actuel que depuis le 25 mars 1867 date de la pose de la première pierre.

Auparavant, elle se situait dans le petit parc surélevé qui se trouve face au 1 rue Henri Barbusse actuel. Une micro crèche est maintenant construite à cet endroit. Le plan cadastral de 1838, les plans de coupe et de masse réalisés par  M. Marchand architecte, lors des devis de réfection de l’église suite à une tempête (et surtout après la révolution qui avait laissé l’édifice dans un grand délabrement (cf. la revue n°20 du CEH pages 10 à 19)),  nous permettent d’en apprécier quelque peu la forme et les dimensions.

Le cimetière communal était tout autour de l’église.
Zone de Texte: Grâce au travail de recherche, au talent et aux qualités de dessinateur de Serge Leblanc, nous pouvons visualiser  en première étude, à quoi ressemblait, in situ, la première église d’Ecourt et donc  le cœur du village primitif au milieu du 19è siècle. Nous avons rajouté une toiture au-dessus de la dalle sommitale du clocher (a du exister car des problèmes possibles d’infiltration d’eau ont pu apparaitre au fil des années). Nota: Les tombes n’ont pas été dessinées, pour garder l’aspect architectural de l’ensemble. Nota 2: nous allons revoir le clocher, la nef (toiture) et également le tertre sur lequel se situaient l’église et le cimetière, pour se rapprocher d’une configuration du 18ème siècle, l’accès au tertre et à l’église se faisait par la place Carnot actuelle.
Zone de Texte: Vue actuelle en 2014 de la rue Henri Barbusse à partir du tertre  de l’ancienne église
Zone de Texte: L’entrée de l’église était côté place Carnot actuelle. L’église parait  petite pour la taille du grand village en devenir. De plus, les travaux de réfection peut-être trop coûteux ont, semble-t-il, orienté le Conseil de Fabrique et la Mairie (Christophe Varlet) à envisager la construction d’un nouvel édifice (voir la revue n° 4 pour implantation de la Nouvelle église). Des matériaux de l’ancienne église y seront réutilisés.

Le cimetière qui jouxtait l’église, dont son existence remonte au VIe siècle et qui a pu accueillir 40 000 Ecourtois depuis ses origines,  devait devenir trop petit et non extensible dans ce lieu. Il sera implanté au sortir du village, sur la route de Lécluse en 1925. Pourtant en 1950, il y avait encore quelques tombes sur l’ancien emplacement.
Zone de Texte: Tous ces plans sont dans la revue n°4  du Cercle d’Etudes Historiques d’Ecourt et des Environs
Zone de Texte: Détail de la vue cavalière faite d’Ecourt et de son clocher par Adrien de Montigny  en 1605  pour le compte du Duc de Croÿ
Zone de Texte: Vue en 1902 de l’ancien cimetière par la rue Henri Barbusse ( encore appelée rue du cimetière sur cette partie)
Zone de Texte: Vue en 2014 de l’ancien cimetière aménagé en parc et la mise en place de la micro-crèche . En rouge et pointillé, figure la position de l’ancien tertre.
Zone de Texte: Vue en 2014 de l’ancien emplacement de l’église (moins la partie rabotée) prise depuis la nouvelle crèche vers la rue Henri Barbusse.
Zone de Texte: Vue actuelle en 2012  de l’ancien cimetière à partir de la rue Henri Barbusse , des arbres ont pris la place de l’ancienne église.
Zone de Texte: Par une modification du plan de masse de l’église en 3 dimensions ou 3D, en ramenant le plan de coupe de la nef à la dimension du dit-plan de masse et en utilisant des piges afin de définir les hauteurs , à la panne faîtière, à la brisure de pan de toiture et à la sablière des murs des bas-côtés, on peut alors dresser l’édifice aux dimensions requises. Le seul souci est la hauteur du clocher que l’on extrapole par rapport à la toiture de l’église. Dans la vue cavalière d’Adrien de Montigny , on ne voit pas cette toiture : il est probable  qu’en 1605 , elle fut beaucoup plus basse, comme beaucoup d’églises de l’époque. Ce qui la rendait invisible au peintre au milieu d’autres bâtiments. De plus des travaux étaient en cours à  cette même date.
Zone de Texte: Vue satellite de la place Carnot actuelle avec la projection de l’ancienne église et du tertre (réduit depuis pour  l’agrandissement  de la rue H. Barbusse)
Zone de Texte: Jusqu’au début du 17ème siècle, l’ancienne église d’Ecourt devait avoir l’une de ces 2 formes plus ramassées de toiture, plus typiques des églises romanes ou « néo-romanes ». De plus le prix des matériaux et l’esprit d’économe de nos anciens ont concouru à des formes plus minimalistes.

gabriel.tetar@orange.fr

LES AUTRES PAGES

Ecourt Accueil

Plans & géographie

Histoire et Géographie

Son Passé

Le sarcophage mérovingien

Sculptures du paléolithique

La Satis

L’ancienne Eglise d’Ecourt

Les Lieux

La page photos

La  page photos 2

Chapelles & calvaires

Le Cercle d'Etudes Historiques

Le C E H Activités et visites

 Ecourt   la  J S E

La Voie de 60

La Tornade

Le cimetière allemand

Guerre 1914-18 photos

2 destins tragiques

Ecourt depuis 70 ans

Ecourt Au fil des Siècles

Ecourt Les Centenaires

Ecourt Les Cafés d’Antan

Peintures des Marais Ecourt

Lécluse La Durandal

Lécluse Les Brasseries

Rumaucourt la Cense d’Osvillers

Saudemont Occupation en 1914

Mairie  Activités & Fêtes

Les Vanneaux & le Cyber centre

Activités Autres villages

Liens Histoire & Patrimoine

Liens avec les activités sociales

Services & Artisanat