compteur htmlcompteur htmlcompteur htmlcompteur htmlcompteur html

C. E . H.  Relations avec la Presse

Zone de Texte: Article de la Voix du Nord du 02 août 2016, concernant Paul VERLAINE sur les terres de Lécluse, dont la documentation locale a été fournie par Jean-Marie MALLET, vice–président du CEH d’Ecourt, actuel propriétaire de la maison d’Elisa Dujardin cousine de Verlaine et connaisseur de la vie de ce poète.
Zone de Texte: Article de la Voix du Nord du 02 sept 2015 par Thierry Wiart relatif à l’évolution d’un quartier d’Ecourt St Quentin:  le Porkien, du début du siècle dernier à nos jours et son étymologie.
Zone de Texte: Article de la Voix du Nord du 28 août 2015 par Thierry Wiart relatif à l’évolution d’une rue d’Ecourt St Quentin:  celle de la Fabrique, du début du siècle dernier à nos jours, son étymologie et son histoire.
Zone de Texte: Article de la Voix du Nord du 27 juillet 2015 par Serge Leblanc relatif aux « colos » en 1954. Cet article a permis de retrouver des jeunes participants de l’époque.
Zone de Texte: Article de la Voix du Nord du 26 septembre 2016, concernant André Hoellischer, un ancien du village de Saudemont, qui a pu revivre sa jeunesse sur les bancs de l’école avec le matériel d’époque, lors des Journées du Patrimoine de cette année, grâce au Cercle d’Etudes Historiques d’Ecourt et des Environs. Le CEH avait recréé pour l’occasion, l’atmosphère d’une classe d’antan: Ah, écrire à la plume sergent major en la trempant dans l’encrier!...Et agrémentée d’anciennes cartes et photos des classes d’autrefois.
Zone de Texte: Article de la Voix du Nord du 27/06/2015

Diffusion de la culture et de la connaissance à travers une revue, expositions, sauvegarde du patrimoine… Le Cercle d’études historiques d’Ecourt-Saint-Quentin et environs a décidément plus d’une corde à son arc !



Une cinquantaine d’adhérents travaillent ensemble sur l’histoire des villages qu’ils connaissent bien pour y vivre, pour la plupart depuis des années. L’association s’est créée sous l’impulsion de Thierry Wiart, il y a onze ans. « Quand j’étais gamin, mon grand-père m’expliquait les changements du village mais à cette époque, cela ne m’intéressait pas. Maintenant, je serais bien content qu’il soit là pour me raconter l’évolution », explique-t-il.
Alors il est parti du proverbe africain qui dit qu’un ancien qui disparaît, c’est une bibliothèque qui brûle. Et la revue du Cercle d’études est née. Tirée à des centaines d’exemplaires, elle permet de traiter tous les sujets historiques : des instituteurs du passé aux photos de classe, en passant par la vie des soldats, aux lieux qui n’existent parfois plus…
Sauver le patrimoine
Le Cercle d’études historiques souhaite poursuivre ses expositions et conserver le patrimoine. Exemple avec le sarcophage retrouvé en 1974, lors de la découverte d’un cimetière mérovingien sur la route de Saudemont. « Après l’avoir retrouvé à l’état de gravats dans les sous-sols du patronage, nous avons voulu le restaurer. » Les adhérents ont contacté des archéologues à Seclin qui se sont engagés dans sa restauration, il y a dix ans.
Par ailleurs, un projet est en cours. Une salle d’exposition permanente pourrait voir le jour à la ferme communale. « À terme, nous aurions une zone d’exposition à faire vivre, un autre challenge », se réjouit déjà le président. 
Contact : http://ecourt-st-quentin.pagesperso-orange.fr/ 
Article par Virginie AVERLAND

gabriel.tetar@orange.fr